• le panier sur côtes

    Avec mes remerciements à  Mme Blandine Leprince de l'Association Ecomusée d'Hannonville Sous Les Côtes pour son autorisation à diffuser cette fiche
                                                                                                                                       Danielle Yverneau  présidente Plantes et Savoirs en Ardennes

    Association Ecomusée d'Hannonville Sous Les Côtes
    87 rue Chaude
    55210 Hannonville-sous-les-Côtes
    03.29.87.32.94 / ecomusee.hannonville@wanadoo.fr
    Site : ecomusee-hannonville.com

     

     

    Télécharger « fiche technique Panier à côtes.doc »

     

     


    FICHE TECHNIQUE : REALISATION D'UN PANIER "COURSE A COTES"

     


    1. L'outillage et la matière première.


    Réunir les outils indispensables au travail de la vannerie : un sécateur, une serpette, un poinçon, un fendoir, un marteau, des petits clous.
    Prévoir une botte d'osier blanc, une botte d'osier pourpre, une botte d'osier vert.

     


    2. Réalisation du gabarit.


    Le gabarit est composé de l'anse et de la bordure haute, et sert à donner forme et  volume
    au panier. Ces deux éléments sont à réaliser en osier blanc, matière à la fois flexible et résistante.

    Chacun doit être maintenu par des liens d'osier, dénommé éclipse (brin fendu en 3 par le fendoir).

    Ensuite, ils seront assemblés et maintenus par des petits clous, délicatement enfoncés au marteau.
    Durant toutes les étapes de réalisation de votre panier, pensez à utiliser vos jambes…autant que vos mains.

    Cuisses et genoux vous aideront à maintenir en place votre travail !


    le panier sur côtes

     




    3.    Réalisation de la clef de départ : l'œil de perdrix.


    L'œil de perdrix va permettre de maintenir ensemble bordure haute et anse,

    mais aussi à maintenir en place les premières côtes, afin de pouvoir démarrer le tressage.


    Pour cette première opération, utiliser un brin d'osier pourpre, malléable à souhait.


    C'est la partie haute du brin qui est utilisée pour réaliser cette première technique (partie la plus fine).



    le panier sur côtes 
                           Initiation à la vannerie sauvage de Bernard Bertrand/ Editions de Terran


    Renouveler cette opération de l'autre côté du panier.

     


    4.    Démarrage du tressage : la clôture.


    Tresser selon la technique du " dessus-dessous ", 4 à 5 rangs qui serviront pour tenir les premières côtes qui vont être mises en place.

    Pour cette technique, vous pouvez utiliser la matière première de votre choix.

    Seule condition à respecter, commercer le tressage par la partie la plus grosse du brin (par le bas) : c'est l'inverse du tressage de l'œil de perdrix.


    Au fur et à mesure du tressage, pensez à bien serrer votre travail et à couper à l'aide du sécateur, les brins d'osier qui dépassent, à chaque reprise de brin.

     

    le panier sur côtes 

    Cette opération est à réaliser de chaque côté du panier.

     


    5.    Mise en place des premières côtes.


    Les côtes vont donner le volume au panier.


    Choisir un brin de saule blanc. A l'aide de la serpette, l'aiguiser légèrement.

    Enfilez-le entre le tressage de la clôture et de l'œil de perdrix (le poinçon peut vous aider à l'insérer).


    Fléchir légèrement le brin de façon à prendre la mesure de la côte (afin de rejoindre l'autre partie de l'anse).

    Avec le sécateur couper à la longueur voulue, aiguiser la pointe du brin pour faciliter l'insertion du saule et coincez-le derrière le tressage en place.

    Pour gagner du temps, vous pouvez préparer vos côtes par paire.


    le panier sur côtes

    Conseil :


    Installer de manière symétrique et par paire, 4 à 6 côtes, en prenant soin de les couder…sans les casser !

    N’hésitez pas à utiliser vos cuisses et genoux pour maintenir en place votre travail. C’est à vos mains de bouger et non à votre panier.
     


    6.    Poursuivre le tressage de la clôture.


    Choisir la matière première, et poursuivre le tressage de la clôture par la technique du " dessus-dessous ",

    sur plusieurs rangs de chaque côté du panier de manière symétrique et progressive, afin de ne pas déséquilibrer le panier.



    le panier sur côtes 




    7.    Installation de nouvelles côtes.


    Rajouter de nouvelles côtes selon la technique vue précédemment (5), toujours par paire.


    Puis poursuivre le tressage de la clôture.


    Remarque : les côtes assureront la résistance de votre panier. N'hésitez pas à en rajouter !

     

    le panier sur côtes

     


    8.    Pensez aux "Tours Morts " !


    Au fur et à mesure du tressage de la clôture et afin de ne pas déséquilibrer la vannerie qui prend forme,


    il va falloir installer des pignons (dénommés "tours morts" dans le jargon des vanniers).


    Cette technique consiste à travailler sur ¼ du panier. Démarrer le tressage normalement, et réduire d'une côte à chaque passage.

    Attention, l'anse du panier n'est pas considérée comme côte !

    N'hésitez pas à interrompre votre travail pour bien l'observer : votre œil doit vous guider dans cette étape.

     

    le panier sur côtes

     

    9. Entre tressage et "tours morts".


    Votre panier prend forme…


    Poursuivre le tressage et installer des pignons dès que le besoin s'en fait ressentir…

     


    10.    Terminer l'ouvrage en serrant bien les brins….

    et en coupant à l'aide du sécateur, tous les brins de raccords.

     

    le panier sur côtes 

     

     

    Quelques conseils d'entretien…


    Conservez votre panier, dans une pièce tempérée...

    loin de toute source de chaleur.


    Il est également préférable de le suspendre afin de le protéger de l'humidité.

     



    Pour en savoir plus….

    * Musée de la vannerie de l'Ecole Nationale de Vannerie de Fayl-Billot (52)

    A lire,
    * Initiation à la vannerie sauvage (contient un DVD) de Bernard Bertrand, éditions de Terran, 2006.
    * Barbier Guy, Pichonnet Michèle, Parole d'un vannier, auto-édition, 2001.
    * Sentance Bryan, La vannerie : techniques et traditions à travers le monde, Flammarion, 2001.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :