• ronce

    rédaction:  Isabelle P.

    photo: Danielle Y.

                          ronce

                       Ronce     Rubus fructicosus L.     Rosacées

                     Ronce des buissons, ronce des bois, mûrier des haies, mûrier de renard, catimuron, aronce.

       Localisation

       Commune en Europe, en Asie et en Afrique du Nord, la ronce croît jusqu'à 1600m, dans les haies, les sous-bois et les lieux incultes.

       Il en existe de très nombreuses variétés.

     

       Botanique

       Arbrisseau buissonnant de 20 cm à 2 m de haut, très envahissant, à longues tiges flexibles munies d'aiguillons.

       Les feuilles alternes sont divisées en 3 à 5 folioles vert foncé et brillantes dessus, mates et pubescentes dessous, ovales, dentées

       et   couvertes de fines épines sur la nervure médiane.

       Les fleurs inodores, blanches ou rosées, sont disposées en grappes terminales.

       Les fruits, ou mûres,  composés de drupéoles charnus sont globuleux et noirs à maturité

     

                      ronce

        Parties utilisées

       Les feuilles (minces, tendres et vertes) sont récoltées avant la floraison (mai-juin) et séchées.

       Elles renferment des acides organiques, des dérivés terpéniques, des tanins et des flavonoïdes.

     

        Propriétés

    -          protection vasculaire (sur les petits vaisseaux)

    -          antibactérien, antifongique et antiviral

    -          anti diarrhéique

    -          (hypoglycémiant (prouvé chez le lapin))

     

    Indications usuelles

       Par voie orale, les feuilles sont indiquées dans les diarrhées légères.

       En usage interne et externe, elles sont utilisées dans les manifestations de l’insuffisance veineuse et dans la symptomatologie   

        hémorroïdaire.

       Localement, on les utilise aussi pour traiter les petites plaies, et dans les affections de la cavité buccale (aphte) et/ou de l’oropharynx

       (rhume et angine).

     

        Mode d'emploi

    • Infusion (10 min) : 15 g de feuilles par litre d’eau. 2 à 3 tasses par jour à boire avant les repas en cas de diarrhées chroniques.
    • Décoction (15 min) : 50 g de feuilles par litre d’eau. En gargarisme ou en bain de bouche, 5 à 6 fois par jour, en cas d’inflammation de la gorge ou de la bouche.
    • Piler les feuilles fraîches et appliquer en compresse sur les petites plaies.